L'OEUVRE ARTISTIQUE
"Hommage aux ingénieux et ingénieurs paysans
du Queyras"

 


Le projet culturel original du canal de Rouchas Frach vous propose de parcourir le sentier de visite du canal depuis la prise d'eau jusqu'à son débouché au-dessus du hameau du Coin.

Ce canal représente un élément du patrimoine local qu'il est important de conserver, pour la mémoire des Queyrassins qui nous ont précédés et qui ont travaillé à cet ouvrage important. Il constitue un excellent moyen pour comprendre le fonctionnement de l'irrigation agricole montagne et l'importance de l'eau qui est toujours d'actualité.

Tout au long du chemin, vous découvrirez comment fonctionnait le canal, comment étaient organisées les corvées d'entretien, la répartition de l'eau, les points remarquables. Rouchas Frach est aussi le lieu pour s'émerveiller de fleurs multicolores, pour surprendre les chevreuils, les marmottes, pour admirer le vol d'un aigle...

Par les matériaux qui seront employés (pierre sculptée, lave émaillée, bois) ce projet s'inscrit totalement dans le développement durable, respectant en cela l'environnement du Parc Naturel Régional.

   
  "La création et la gestion de pareils ouvrages nécessitent la mise en commun d'une force de travail, le partage de la corvée pour l'entretien et la mise en place de conventions pour la distribution.
La montagne, en de nombreux endroits, porte encore sur ses flancs les nombreuses traces de ces pacifiques combats pour la vie.
Pour l'ensemble de ces raisons, pour rendre un hommage sincère à cette noble lutte, l'oeuvre que je vous propose s'intitule
"Hommage aux ingénieux et ingénieurs paysans du Queyras".
Michel Yves Huet
 

 

Implantation de l'oeuvre artistique tout au long du canal
Tracé des trois parcours

 

 

LES BORNES EDUCATIVES

Sur 8 kilomètres, 18 bornes sont prévues. Leurs dimensions sont de 35 x 35 cm. La hauteur hors sol est de 40 cm maximum.
Les laves émaillées incrustées sont de 30 cm x 30 cm. Elles sont traitées pour résister aux climats les plus rudes. Une inclinaison suit la pente et favorise la lecture.
Conçues pour se fondre dans l'environnement, elles ne dénaturent pas le site.

 

Elles jalonnent le chemin de visite qui longe le canal. C'est la vie que l'on peut observer en suivant cet itinéraire. Elles racontent la flore et la faune. Des indications comme les villages, sites et autres lieux, y figureront également.

Réparties sur l'ensemble du parcours, c'est le grand livre du chemin qui est ainsi proposé aux promeneurs.
En pierre, avec lave émaillée incrustée, les images parlent. Une courte légende accompagnera, si nécessaire, les tableaux.

 

LE LIEU DE MEMOIRE

C'est un lieu majeur qui conte en huit épisodes l'histoire du canal. Véritable hommage aux Anciens, il s'inscrit comme la mémoire de cette impressionnante réalisation.

Huit tableaux en lave émaillée offrent aux promeneurs les aspects les plus significatifs de la vie de cette oeuvre.

Sur la face avant, des textes racontent les faits (textes en sérigraphie avec des émaux). Dessus, incrustées sur des pierres de 50 cm x 40 cm, inclinées vers l'intérieur du cercle sont les laves inclinées.
Au centre, une rose des vents, sculptée dans la pierre.

Cette oeuvre, véritable sculpture, constitue l'un des éléments majeurs du projet.
Cet ensemble s'inscrit dans un lieu où le panorama est significatif de la totalité du parcours. Il est accessible facilement. Je souhaite qu'il s'en dégage une forte émotion esthétique.



La hauteur de l'ensemble des éléments (110 cm pour les laves et 90 cm pour la rose des vents), le lieu retenu, favoriseront un aperçu graphique de l'oeuvre depuis plusieurs points de vue. Cette réalisation s'intègrera dans la nature en la respectant. Elle est conçue pour être un lieu de mémoire, chargée d'émotions et servie par la beauté du site.

 

LES TRAVAILLEURS

Blocs de pierre sculptés de 35 cm x 35 cm sur 140 cm de hauteur.
Répartis sur le parcours, 4 groupes de 3 sculptures.

Ils sont la vie passée et présente du canal. Ils sont les travailleurs du passé, du présent, de l'avenir, qui ont conçu, aménagé et entretenu le canal et les canaux.
Cet ensemble de groupes qui seront sculptés dans la pierre de façon graphique et épurée doit s'intégrer dans le paysage.

Graphiquement, ils se veulent les habitants montés sur le canal pour l'entretenir et le surveiller à jamais. Ils nous disent encore la vie par l'eau, la vie par la corvée, la vie par la qualité des liens sociaux de cette communauté montagnarde.
Ils seront aperçus depuis le détour du chemin entre rêve et réalité, comme l'indispensable présence de l'homme, auteur et acteur de cette ingénieuse réalisation.
Ils sont encore ces ingénieux et ingénieurs paysans qui, avec l'aide de la gravité, ont conduit l'eau vers une meilleure rentabilité des sols et des cultures.

Comment ne pas leur rendre l'hommage qu'ils méritent !
Ces ensembles sont là pour ne pas les oublier.

 

RECAPITULATIF DES OUVRAGES
MIS EN PLACE SUR L'ENSEMBLE DU PARCOURS

 

* bornes éducatives : +/- 20
* groupe de travailleurs : 4
* lieu de mémoire : 1
* table d'orientation : 1
* cadran solaire : 1
* signalisation à déterminer en fonction des besoins pour les départs et les arrivées.
* signalisation de parcours

 

Entre la prise d'eau et Notre-Dame du Berceau seront mis en place :

* des bornes éducatives
* une table d'orientation pour les sommets et les paysages
* un groupe de travailleurs

A Notre-Dame du Berceau sera le lieu de mémoire.

Entre Notre-Dame du Berceau et le hameau du Coin seront mis en place :

* des bornes éducatives
* deux groupes de travailleurs
* une table d'orientation
* un cadran solaire en pierre sculptée
* une signalétique concernant le chemin et les points remarquables.

 

L'ensemble constitue l'oeuvre complète placée sous la responsabilité de l'artiste

 

L'AMENAGEMENT DU CHEMIN DE VISITE

 

Le printemps 1914 a vu la dernière corvée d'entretien du canal de Rouchas Frach par les Anciens. Depuis cette année, le temps a fait son oeuvre et certains endroits sont dégradés. Des lieux humides sont réapparus, le canal ne jouant plus son rôle de drainage des eaux de pluie. C'est pourquoi quelques aménagements doivent être effectués sur le sentier afin de permettre le passage des promeneurs. Mais le site sera touché le moins possible conservant en cela son authenticité.

 

 

Entre la prise d'eau et le Monument du Général Pellegrin, une zone humide devra être contournée par le haut, afin de respecter le milieu.
Au lieu-dit Coste-Malpassant, en aval de Notre-Dame du Berceau, le canal passe à travers des rochers auxquels il est nécessaire de fixer une main courante.
Puis, le canal arrive au Riou du Pasquier. Le projet envisage de recréer une "bache" (conduit en bois permettant à l'eau de circuler), ainsi qu'une passerelle pour les promeneurs avec un amarrage dans la roche.
Au Riou des Rousses, à l'aplomb du Pont de l'Ariane, une main courante sera fixée dans la roche pour sécuriser et faciliter le passage.
Puis, juste après le Riou des Rousses, le canal sera retracé parce qu'un glissement de terrain s'était produit il y a un certain nombre d'années.
Après le passage de la Combe de Mar, au-dessus du village de Fontgillarde, une main courante sera fixée dans les rochers.
Enfin, à l'arrivée du canal de Rouchas Frach au-dessus du village du Coin, il est prévu de tracer un chemin rejoignant le chemin de la cabane du Clot du Loup permettant ainsi de traverser le torrent de l'Ourtet et de redescendre sur le Coin.

 

Le canal de Rouchas Frach s'écoulait sur une distance de plus de 8 kilomètres. Afin de permettre à chacun de pouvoir s'y promener selon ses capacités, trois parcours seront définis, avec trois départs différents :

* 1er départ : de la prise d'eau du canal sur la route du Col Agnel
* 2e départ : à l'oratoire de Notre-Dame du Berceau, situé à mi-parcours. Il sera possible d'aller soit vers la prise d'eau, soit vers le hameau du Coin
* 3e départ : au hameau du Coin

Il est prévu de mettre en place un système de navette afin de faciliter le retour des promeneurs à leur point de départ.